Conseil d’administration antérieur

Élora Midavaine

Élora Midavaine

Élora a obtenu son diplôme de baccalauréat en biochimie à l’Université de Sherbrooke en 2012. Au cours de son baccalauréat, elle a collaboré à plusieurs projets au sein du laboratoire du Pr Philippe Sarret portant sur le rôle modulateur des cellules gliales dans l’intégration spinale des signaux nociceptifs. Via cette expérience, elle a développé un intérêt poussé pour la recherche sur la douleur. Elle a alors rejoind l’équipe du Pr Sarret (Dép. de pharmacologie – physiologie de l’Université de Sherbrooke) comme étudiante à la maîtrise et a débuté un doctorat en 2015. Utilisant un modèle de métastases osseuses du cancer du sein, elle investigue l’inhibition pharmacologique et génique des récepteurs chimiokinergiques dans le soulagement de la douleur liée au cancer osseux.


Sarah-headshot
Sarah Rosen

Sarah Rosen

Sarah a obtenu (2012) son baccalauréat en sciences (cheminement honor) de l’Université de Denver. Depuis, cette native de Chicago a entreprit des études graduées en neuropsychologie en Angleterre et en Espagne. Elle amorcera ces études doctorales à l’automne 2014 à l’Université McGill à Montréal (la plus ‘Européenne’ des villes en Amérique du Nord). Elle s’intéresse notamment à l’influence du sexe et du genre dans l’expérience de douleur chronique, ainsi qu’aux mécanismes de modulation de douleur opérant durant la grossesse. De manière plus globale, Sarah se passionne pour tout ce qui touche au transfert des connaissances entre laboratoires. Elle affectionne particulièrement les évènements où les échanges entre les étudiants de différents milieux sont favorisés.


QNJPI_Jimena
Jimena Perez Sanchez

Jimena Perez Sanchez

Jimena a obtenu son baccaleuréat en biologie de l’Université de Queretaro, au Mexique, en 2010. Son intérêt pour le système nerveux sensoriel la pousse à entamer des études de deuxième cycle au Mexique sous la supervision de Dr. Gerardo Rojas Piloni dans lesquelles elle s’est attardée aux structures supra-spinales impliquées dans la nociception. Dans cette optique, Jimena poursuit actuellement ses études doctorales à l’Université Laval sous la supervision de Dr Yves De Kononck. Son projet doctoral porte sur le rôle inhibiteur des cellules GABA et glycérinergiques dans la moelle épinière et leur fonction régulatrice dans les états de douleur chronique.


Foto Be QNJPI
Beatriz Monteiro

Beatriz Monteiro

Beatriz Monteiro a obtenu son diplôme de vétérinaire à l’Universidade Estadual Paulista (Unesp – Botucatu) au Brésil. Après avoir obtenu son diplôme, elle a complété deux programmes d’internat en clinique des animaux de compagnie à l’University of Guelph au Canada. Pendant cette période, elle a acquis beaucoup d’expérience clinique, mais a également développé un fort désir de poursuivre une carrière universitaire. Dr Monteiro est maintenant une vétérinaire agréée au Canada et effectue présentement un doctorat en pharmacologie à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal sous la supervision du Dr Eric Troncy dans le GREPAQ (Groupe de recherche en pharmacologie animale du Québec). Ses recherches portent sur la caractérisation et le traitement de la douleur chronique chez les chiens et les chats, plus précisément sur la douleur arthritique et la douleur liée au cancer.
Dr Monteiro croit en la recherche translationnelle et la recherche de pointe. Elle est très motivée et très travaillante. Elle aime les animaux, la nature, et être avec des amis et la famille.


Élie Besserer-Offroy
Élie Besserer-Offroy

Élie Besserer-Offroy

Élie earned a diploma in biochemistry, cell biology and physiology from Université de Franche-Comté (Besançon, France) in 2009; in 2010 he obtained his Bachelor in medical sciences from Université Claude Bernard – Lyon I (Villeurbanne, France). After eight months of internship at the Institute for Biology and Chemistry of Proteins (Lyon, France) where he studied the interaction between ABCG2 and the Human serum albumin in drug resistance, Élie decided to join the laboratory of Prof. R. Leduc (Dept. of Pharmacology) and Prof. P. Sarret (Dept. of Physiology and Biophysics) for his MSc in pharmacology in October 2010. He worked on the development of a BRET-Based assay for high throughput screening in collaboration with Tranzyme Pharma and Prof. M. Bouvier (U. Montréal). In 2012, Élie started his PhD in pharmacology working on the signalization of Neurotensin and Apelin receptors with the aim to discover new therapeutics for pain management.


Claire Magnussen
Claire Magnussen

Claire Magnussen

Claire graduated from Queen’s University with an Honours Science degree in 2009. It was here that she was first introduced to pain research while working with Dr. Cathy Cahill on her Honours Thesis Project. Her experience in research was so positive that she moved to Montreal to join the lab of Dr. Alfredo Ribeiro-da-Silva at McGill University in the Fall of 2009. She is now a 4th year PhD Student investigating how changes to the peripheral nervous system drive and maintain neuropathic pain. In addition to being a QNJPI board member since 2010, Claire is actively involved in McGill’s Alan Edwards Centre for Research on Pain. She is passionate about getting people more involved in the scientific community. Science consumes most of her life, but when she can escape from the lab she enjoys skiing with the McGill Snowboard Club, exploring Montreal by bike and dancing the night away with friends.


Mélanie Morin
Mélanie Morin

Mélanie Morin

Mélanie  graduated from the University of Sherbrooke in pharmacology in 2005. She then started her master’s project under Dr Sylvie Lafrenaye and Serge Marchand’s supervision, in the Pain Research Lab of the Center for Clinical Research of the CHUS. In 2013, she completed her PhD studies in the same lab. Her research examined the long-term effects of neonatal pain in subjects either born preterm or full-term. She is now a research assistant in the Gynaecologic Pain Research Lab of the Center for Clinical Research, in Sherbrooke. She has been a member of the QNJPI since the beginning and attended every annual research days. It was a natural transition to be now part of the board! When she is not working, Mélanie, who always needs to move, is enjoying dancing, climbing, swimming and hicking.


Whitney Scott
Whitney Scott

Whitney Scott

Whitney graduated from the University of British Columbia with an Honours degree in psychology in 2009. Her passion for pain research began during her thesis research projects in the UBC Pain Lab under the supervision of Dr. Kenneth Craig. She is now a 4th year PhD student in clinical psychology at McGill University under the supervision of Dr. Michael Sullivan. Her research examines psychosocial predictors of pain and disability in patients with chronic musculoskeletal pain. She has been a QNJPI board member since January 2013 and is excited to engage with trainees in Quebec working in diverse areas of pain research. When she is not busy with research and clinical work, Whitney enjoys running, reading a good book, and traveling (London and Edinburgh are personal favourites!).


Jean Théroux
Jean Théroux

Jean Théroux

Jean graduated from the Canadian Memorial Chiropractic College in Toronto in 1984. In private practice for 19 years, he started teaching in 1995 at the chiropractic department at the Université de Trois-Rivières, PQ, Canada. Sessional lecturer, he was appointed adjunct professor from 2006-09 and held the position of Director of clinical practicums. Jean went back to university and is now a second-year doctoral student at the University of Montreal under the supervision of Sylvie Le May RN, PhD and Dr Hubert Labelle.at the CHU Ste-Justine. Jean research project focuses on the efficacy of spinal manipulative therapy for back pain associated with adolescent idiopathic scoliosis. When he is not researching, he likes to ride his bike and is a Vélo Québec certified cycling escort.


Caroline Arbour
Caroline Arbour

Caroline Arbour

Caroline est infirmière depuis une dizaine d’années et stagiaire postdoctorale depuis septembre 2013 sous la supervision de Dre Nadia Gosselin et Dr Gilles Lavigne à l’Hôpital du Sacér-Cœur de Montréal (centre hospitalier affilié à l’Université de Montréal). Ses travaux visent à identifier les marqueurs électrophysiologiques de perception consciente de douleur chez les patients avec un traumatisme craniocérébral (TCC) sévère aux soins intensifs afin de prévenir le développement de douleur chronique chez cette clientèle vulnérable. Lors de ses études doctorales à l’Université McGill, elle a collaboré à la validation d’indicateurs comportementaux pour la détection de la douleur auprès de clientèles non-communicantes en soins critiques. Son projet postdoctoral actuel a pour but d’examiner les changements neuroanatomiques secondaires à la présence de douleur chronique dans les mois suivant un TCC sévère.


Ihab Daou
Ihab Daou

Ihab Daou

Ihab a terminé son baccalauréat en biologie cellulaire et moléculaire (cheminement honor) à l’Université d’Ottawa en 2010. Riche de cette expérience, il a décidé de poursuivre des études graduées et joindre le Programme Intégré en Neurosciences de l’Université McGill sous la supervision de Dr. Philippe Séguéla. À titre de candidat à la maîtrise (2010-2011), il a collaboré à des travaux portant sur le rôle neuroprotecteur des canaux ioniques ASIC (Acid-Sensing Ion Channels) dans des conditions ischémiques. C’est en décembre 2011, lors de son admission au doctorat (toujours sous la supervision de Dr. Séguéla) qu’Ihab a développé un intérêt pour la recherche sur la douleur. Ses travaux actuels visent à interroger de façon optogénétique la physiologie des voies nociceptives périphériques, afin de mieux comprendre le fonctionnement du système afférent in vivo. Outre ces études, Ihab participe à plusieurs activités extracurriculaires dont les activités de tutorat en neuroscience. Son implication récente dans le RQJID souligne son désir plus grand de promouvoir les interactions interdisciplinaires au Québec dans l’optique de développer des opportunités de partenariat locales et provinciales qui permettront des avancées significatives dans le domaine de la douleur.